Une soeur,

Quand je suis née, tu as dis à nos parents "elle est moche ma sœur", ton magnifique dessin dans ton journal intime l'atteste...

On aurait pu imaginer que ça n'inaugurait pas une immense complicité entre nous mais la vie réserve de belles surprises... 

Toi et moi, on s'est toujours aimé, même quand je t'ai mis du Nutella sur ton piano, même quand je t'ai dis, alors enceinte de Zaza que tes hormones te rendaient folle (encore pardon :) ) même quand tu m'as dis que le Père Noël et la Petite Souris n'existaient pas, même quand tu n'as plus voulu que je traîne dans tes pattes lors de tes rendez-vous amoureux...

J'ai avancé derrière toi, ma sœur, dans la vie, comme un soldat va à la guerre en ordre serré. Protégée par le 1er combattant. Tu as été en 1ère ligne pour tous nos combats, face à nos parents, face aux hommes, face à la vie...

Tu as toujours été l'évidence de l'autorité, mise sur le piédestal de la jeunesse, le parent contre lequel on ne se rebelle pas. Celui qui peut vous gronder d'avoir fumé et vous taxer une cigarette. Comme une armure, de la texture d'un nuage...

Une grande sœur, une amie, un amour infini et inépuisable, lié par la sororité et la vie...

Pour poursuivre la chasse au trésor adopte un "Flament" Rose mon profil Facebook ;)